écouter

Le samedi 14 mars passé, le ministère des Sports Matar Ba sortait un arrêté pour suspendre toutes activités sportives dans le pays à cause de la covid-19 qui s’était manifestait dans notre territoire, précisément le 03 mars 2020. Cette décision a beaucoup impacté les promoteurs de lutte qui avait déjà fixé des dates pour tenir leurs combats. C’est le cas de Baba Diaw, patron de Thiam Productions qui devait organiser le lendemain, dimanche, sa journée à l’arène nationale.

Depuis ce 14 mars, les promoteurs ne savent plus à quel saint se vouer. Mais les choses semblent se décanter. En effet, le ministre des Sports a promis d’aider tous les promoteurs qui ont été impactés par la pandémie. « Le sport du Sénégal n’a qu’un seul bailleur, à part les promoteurs, c’est l’Etat du Sénégal. L’Etat aidait le sport bien avant le coronavirus. Que tout le monde sache, bien avant que nous fassions l’arbitrage, on a demandé au CNG, qui nous a donné les promoteurs qui avaient des dates avant l’arrivée de la pandémie et les affiches qu’ils avaient montées. C’est à partir de cela, que l’arbitrage a été fait pour venir en aide les promoteurs concernés. Une aide ne peut pas être négligeable. Quoique minime, elle reste toujours positive. Les parts des promoteurs ne pourront pas être égaux. Dédommager un combat de Yawou Dial coute moins cher que dédommager un grand combat entre Modou Lô et Balla Gaye 2 », a fait savoir Matra Ba, hier lundi à l’arène nationale ; à l’occasion de la cérémonie d’installation de la nouvelle équipe du CNG

Pour le patron du Sport sénégalais, cette aide se justifie parce que les promoteurs, malgré impactés par la covid-19, ont adopté une attitude exemplaire. « On a décidé de faire ce geste pour remercier les promoteurs qui ont adopté une bonne attitude après l’annulation de leurs journées. En plus, ils étaient les premiers à apporter leur soutien pour faire face à la maladie. Pourtant, c’est eux, qui ont été les premiers à être impactés par la covid-19. Les activités sportives ont été arrêtées le samedi alors, qu’un parmi eux, devait organiser le dimanche. Malgré, cela, ils n’ont pas rouspété, encore moins tenir des propos désobligeants. Après cela, il est normal en tant que ministre des Sports, devant tous les acteurs de la lutte, que je vous montre ma satisfaction et le contentement du Président de la république à votre endroit », a ajouté le maire de Fatick pour justifier l’aide promis aux bailleurs de la lutte.

Assane Walo Gueye