écouter

Initiateur de la conférence de presse tenue, d’hier à Pikine, pour inciter les autorités étatiques à approuver l’ouverture de la saison de lutte 2020-2021, Boy Niang 2 prône le déroulement des combats avec la présence du public. D’ailleurs, les lutteurs, dans leur ensemble, sont contre le huis clos. Cependant, en lieu et place d’un huis clos, le fils de De Gaulle propose d’autres solutions. Pour le lutteur, les combats peuvent se tenir avec une batterie de mesure notamment la limitation du public pour suivre les combats.

Plus clairement, le lutteur propose que l’on fixe aux lutteurs un nombre de supports défini qu’ils auront pas droits de dépasser. Ceci estime-t-il réduira le surnombre dans l’arène. En plus de cela, Boy Niang 2 propose également le respect des mesures barrières déjà existantes notamment la distanciation sociale. Sur ce point, le pugiliste invite à éliminer des sièges pour espacer les spectateurs. L’ambassadeur de la non-violence prône aussi le port des masques, l’utilisation des gels antiseptiques et le lavage des mains.

Voilà les solutions apportées par Boy Niang 2 à l’occasion de sa conférence de presse, pour une bonne tenue des combats de lutte malgré la présence du virus du coronavirus.

Assane Walo Gueye