CONFÉRENCE DE PRESSE DE BOY NIANG 2 : LES REACTIONS DE D’EUMEU SÈNE, MAX MBARGANE, BAYE MANDION, PAPA SOW ET SITEU

23 décembre 2020

Venus accompagner Boy Niang 2 dans sa lutte pour l’ouverture de la saison de lutte 2020-2021 et le déroulement des combats sous le regard des spectateurs, à l’occasion de sa conférence de presse organisée, hier à Pikine, Eumeu Sène, Max Mbargane, Baye Mandione, Papa Sow et Siteu ont pris la parole pour, eux aussi, réclamer le démarrage des activités de la lutte.

Eumeu Sène, Tay Shinger

« C’est à travers la lutte que nous arrivons à entretenir nos familles et nos prochains »

« Je ne serais pas long. Nous lutteurs, nous sommes tous des frères. Sur la table, il y a des lutteurs qui se sont déjà croisés, d’autres vont pourront se croiser dans le futur. Cela montre qu’après les combats, nous sommes des frères. Et nous œuvrons ensemble pour l’intérêt de la lutte. Les lutteurs endossent beaucoup de responsabilités. Beaucoup de gens nous sollicitent pour payer leur ordonnance ou d’autres soucis financiers. On nous sollicite au point qu’on dirait que nous sommes les maires des localités. Et on a pas le droit de ne pas satisfaire leur besoin, tant l’espoir placé en nous est grand. Donc, l’arrêt des activités de la lutte est très dur pour nous. Nous demandons autorités des solutions pour ouvrir l’arène. C’est à travers la lutte que nous arrivons à entretenir nos familles mais aussi d’aider nos prochains.»

Max Mbargane, directeur écurie Lansar et manager

« Exiger le huis clos, c’est interdire l’ouverture de la saison »

« Ce que Boy Niang a fait, il l’a fait pour tous les acteurs de la lutte. Après l’arrivée de la pandémie, les lutteurs se sont cotisés pour apporter leur aide à l’Etat. Mais par la suite, c’est le Président qui a invité à apprendre à vivre avec la maladie. Mais à l’heure de l’ouverture de la saison on nous parle du huis clos. C’est quoi le huis clos ? Pour 100 journée de lutte, seuls 5 combats peuvent inciter aux acteurs à acheter une pass de connexion pour regarder les duels. Le reste sont de petits combats ne pourront pas être suivi par le grand public. Les sponsors ne viennent plus. Les promoteurs travaillent difficilement. Exiger le huis clos, c’est interdire l’ouverture de la saison. »

Baye Mandione, écurie Thiaroye Geum Sa Bopp

« Les marchés sont ouverts, qu’on laisse les lutteurs travailler »

« Je remercie les journalistes. Ils assistent toujours le monde de la lutte. C’est la première fois qu’on me voit dans une manifestation organisée par un lutteur. Je suis là pour répondre à l’invitation de Boy Niang 2. Il a pris son téléphone et m’a appelé. Un geste de gratitude que je magnifie à sa juste valeur. Cette lutte est partagée par tous les lutteurs. Les marchés sont ouverts, qu’on laisse les lutteurs travailler. On est resté 10 mois sans combats mais les choses sont plus durs chez les jeunes lutteurs qui n’ont pas assez de moins par rapport aux ténors. »

Papa Sow, écurie Jambar Wrestling Académie

« « Je magnifie l’initiative de Boy Niang 2 »

« Je magnifie l’initiative de Boy Niang 2. J’ai salué la sortie d’Augustin Senghor après l’arrêté du ministère de l’Intérieur, Boy Niang a fait la même chose que lui pour les acteurs de la lutte. J’encourage Boy Niang. Il est une personne habilitée à parler, c’est le lieu et le bon moment pour parler également. Donc, c’est la voie à suivre. »

Siteu, écurie Lansar

« Les gens sont fatigués »

« La situation est très dure pour les lutteurs certes mais la jeunes beaucoup et cela dépasse de loin la lutte. Les gens sont fatigués. Il n’y a pas de travaille. Que l’Etat apporte son soutien aux population. C’est nous qui élisons le Président. Qu’il nous aide à son tour puisque nous avons besoin de cela. L’aide que nous attendons de l’Etat, c’est qu’il donne du travail aux jeunes. »

Assane Walo Gueye

Articles Similaires

BOMBARDIER AVERTIT BALLA GAYE 2 : JE VAIS MARCHER SUR LUI »

BOMBARDIER AVERTIT BALLA GAYE 2 : JE VAIS MARCHER SUR LUI »

Auteur des grands événements, le promoteur Gaston Mbengue a encore frappé. Après sa première journée sur le plan organisationnel, lors du combat Lac 2/ Eumeu Sène du 4 avril passé, le promoteur a d’autres grandes affiches. C’est lui, qui a également ficelé le combat revanche entre Bombardier et Balla Gaye 2. Ces deux lutteurs s’étaient croisés le 8 juin 2014 et la victoire avait choisi le camp du Mbourois. Donc, Balla Gaye 2 a une revanche à prendre devant Bombardier. Ce duel est prévu le 26 juin 2021. Mais les choses ne seront pas faciles pour le fils de Double Less. Car le B52 se dit prêt à marcher sur lui. « Je suis prêt depuis longtemps. Je n’ai pas eu de vacances. Durant toute la saison, je m’entraînais. C’est pourquoi, je ne peux pas être surpris par un combat. Pour mon duel contre Balla Gaye 2, les amateurs verront une belle confrontation. Je vais rien lui donner. Pour la bagarre, c’est lui qui l’évite, pas moi. Je ne recule pas devant la bagarre. S’il souhaite la bagarre, il l’aura. Au coup de sifflet de l’arbitre, je vais marcher sur lui comme j’ai l’habitude de le faire. Que Balla Gaye 2 soit prêt », a laissé entendre Bombardier dans le journal Sunu Lamb. Assane Walo...

CNG: LES MANAGERS DES LUTTEURS SANCTIONNÉS CONVOQUÉS CE SAMEDI

CNG: LES MANAGERS DES LUTTEURS SANCTIONNÉS CONVOQUÉS CE SAMEDI

Bira Sène et son équipe prennent très au sérieux le dossier des saccages notés le dimanche passé à l’arène nationale à l’occasion du combat organisé par Serigne Modou Niang et qui opposait Cheikh Super Diamono à Capitaine Dina. Au finish, Capitaine Dina a remporté le duel. Ce qui a provoqué le mécontentement des supporters du perdant. Ainsi les fans de Cheikh Super Diamono ont déversé leurs colères sur les chaises de l’arène en détruisant tout sur leur passage. Mais les fans de Cheikh Super Diamono ne sont pas les seuls auteurs des casses. Selon le CNG, qui a identifié 5 lutteurs comme responsables des saccages, Mamadou Sèye dit Boy Diop, Adama Dione fils Lansané, Moustapha Thiombane Thiate Limousine 2, Modou Diop Nguel Koki et Cheikh Ndiaye dit Cheikh Super Diamono sont tous fautifs. Ainsi tous ces lutteurs cités ont été sanctionnés. Ils écopent de deux ans de suspension, dont un ferme. Ils sont interdits l’accès à l’arène mais également leurs reliquats ont été retenus. Comme si ces sanctions ne suffisaient pas, le CNG a également convoqué les managers de ces lutteurs sanctionnés demain, samedi à l’arène nationale, nous apprend Ameth Konaté, coach de l’écurie Kaay Bakh et Moustapha Thiombane Thiate Limousine 2, cité dans les affaires. Le journal Sunu Lamb nous annonce également que les présidents d’écurie des lutteurs concernés sont aussi convoqués. Cela montre que Bira Sène et son équipe ne badinent pas avec les saccages. C’est d’ailleurs l’instruction du ministre des Sports Mata Ba. Le ministre invite le CNG à aller jusqu’au bout de cette affaire et qu’il aura tout le soutien de l’Etat. Assane Walo...

TOURNOI DES VIP : QUAND SIDY DIAGNE MISAIT 450 MILLIONS SUR EUEMEU SENE

TOURNOI DES VIP : QUAND SIDY DIAGNE MISAIT 450 MILLIONS SUR EUEMEU SENE

Tout est parti de l’entretien que Sidy Diagne a accordé à Sunu Lamb, mardi passé. Dans les échanges, Sidy a évoqué le tournoi capoté qu’il voulait mettre sur place sous le nom d’une autre structure et non sous le nom d’EXCAF. « On n’a jamais discuté avec Eumeu Sène d’un tournoi en tant qu’EXCAF. Mais, effectivement, notre partenaire avait proposé de faire ce tournoi ou on devrait désigner un champion (Roi des arènes) », avait indiqué Sidy Diagne, tout en réfutant la somme annoncée, dans la presse, qu’il était prêt à payer le lutteur de Pikine. « J’ai vu sur un site ou il (Eumeu Sène) parlait du cachet promis. Ce n’est pas vrai et c’est totalement faux », a-t-il ajouté. Des propos qui ont poussé à Khalifa Niang, président de l’écurie Tay Shinger à réagir. « Effectivement M. Diagne a raison de dire que la société EXCAF Telecom n’a pas négocié de tournoi avec Eumeu Sène. Mais ce qu’il n’a pas voulu préciser aux Sénégalais est que sa structure LINK Telecom, qui a organisé le combat de lutte entre Eumeu Sène et Modou Lô, contrat que j’ai signé en personne. Cette même structure a négocié avec moi, un tournoi à quatre entre Eumeu Sène, Modou Lô, Bombardier et Balla Gaye 2 », a répliqué la personne morale de Tay Shinger. Khalifa ajoute que Sidy Diagne était prêt à casser sa tirelire pour engager le Fou de Pikine avec un cachet de 450 millions. « Il (Sidy Diagne) devait avoir le courage de confirmer les propos d’Eumeu Sène, au lieu de jouer avec l’intelligence des citoyens. Je confirme, persiste et signe qu’il a bien négocié...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *