écouter

La réunion du CNG avec le promoteurs, mardi passé à l’arène nationale, a révélé beaucoup chose. Cette entrevue a permis d’avoir une idée sur l’ouverture de la saison est conditions. A la suite de cette réunion, Gaston Mbengue et Abib Laicran ont pris l’engagement d’organiser sans attendre l’appui de l’Etat. Il a été également décidé que seuls 300 personnes auront l’accès à l’arène pour respecter le huis clos. Toutes ces conditions feraient douter l’équipe de Luc Nicolai à organiser le combat royal entre Ama Baldé et Modou Lô. Ce duel risque d’être reporté si l’Etat n’accompagne pas les promoteurs. « Si l’Etat n’accompagne pas les promoteurs, interdit de vendre des billets au moment où trouver des sponsors est devenu presque impossible, il ne faut pas envisager l’organisation d’un combat aussi complexe et cher que Modou Lô-Ama Baldé », a indiqué une source nous dit le journal Record.

En proposant le huis clos, le ministre des Sports Matar Ba avait ajouté que l’Etat allait apporter un appui financier aux promoteurs qui seraient prêt à se produire. L’Etat est toujours dans les dispositions de respecter ses engagements mais les promoteurs craignent les longues procédures à suivre pour rentrer dans leur fonds. « L’autorité n’a pas reculé dans sa volonté d’aider les promoteurs, en les accompagnant financièrement. Seulement, avec l’Etat et ses nombreux démembrements, les procédures sont souvent lentes. Voilà pourquoi l’argent n’est pas encore disponible », ajoute Record.

Assane Walo Gueye