écouter

Manager de son état, Pape Diagne Séras gère les intérêts de plusieurs lutteurs notamment Valdo de l’écurie Boul Falé. Dans un entretien accordé à Leewtoo Tv et Leewtoo.net, Pape Diagne est revenu sur l’actualité de l’arène, la réunion des manager avec le CNG mais également sur le combat royal devant opposer Modou Lô et Ama Baldé. Pour le manager, cette affiche est un duel à haut risque. Il a livré ses craintes concernant cet affrontement.

Entretien

Qu’est-ce que la nomination de Bira Sène vous fait ?

J’étais content lors que j’ai entendu que Bira Sène était nommé président du CNG. Beaucoup de gens ignorent que c’est Bira Sène l’auteur du quatrième combat de Mouhamed Ndao Tyson, dans l’arène. Après les victoires de Tyson sur Nguèye Loum, Daouda Top et Cheikh Mbaba, Bira Sène a monté son quatrième combat contre Alioune Sèye à Kaolack. C’est quelqu’un de brave. Il a dirigé le CRG de Kaolack pendant des années sans aucune contestation. Il arrivait même que des combats de lutte, à Kaolack, aient sur le point d’être annulés mais grâce à l’intervention de Bira Sène, la situation finira par être décantée. Je prie pour qu’il réussissent sa mission.

Donc, vous avez rien a signalé dans cette nomination de Bira Sène ?

Je magnifie sa nomination mais je suis contre la manière à laquelle il a été nommé. Alioune Sarr, lors qu’il a été nommé, on lui a laissé la latitude de choisir les personnes avec qui il souhaite travailler. On devait faire de même avec Bira Sène. On devait lui laisser le pouvoir de choisir ses hommes de confiances. Le ministre a reçu en audience les acteurs de la lutte sans Serigne Modou Niang, Luc Nicolai et Diak’s. Ce dernier est le premier promoteur a misé 10 millions dans un gala de lutte simple. Ceci est une erreur du ministre, je le dis pour qu’il ne répète pas la même chose la prochaine fois.

Si je vous comprends bien, le fait que le ministre nomme, au même titre que Bira Sène, ses collaborateurs peut être un frein pour le président ?

Oui. Cela peut freiner Bira Sène et c’est une erreur de la part du ministre. On devait lui laisser tous les pouvoir après sa nomination. Bira Sène fait partie des meilleurs président du CRG du Sénégal. Les promoteurs ont l’habitude de travailler avec et connaissent ses capacités. En plus, un membre du CNG ne doit pas avoir une autre responsabilité dans l’arène. Les membres sont appelés à résoudre des conflits et le fait d’avoir deux responsabilités dans l’arène peut fausser le jeu.

Donc, vous n’êtes pas d’accros avec le cumul de poste dans l’arène ?

Je ne parle pas pour viser quelqu’un. Je parle pour l’intérêt de la lutte. L’intérêt de la lutte c’est de taire les querelles et travailler main dans la main pour développement de la lutte.

Bira Sène a baissé les prix des licences, une bonne chose n’est-ce pas ?

C’est quelque chose que l’on réclamait. Les licences des promoteurs coutaient 300.000 F il l’a baissé à 200.000 F, la licence des managers coutait 50.000 F maintenant elle coute 30.000 F. Les lutteurs payaient 10.000 F maintenant ils décaissent 5.000 F. Présentement, ce que nous voulons c’est qu’il baisse également c’est qu’il diminue les frais d’organisations, le prix de la location de l’arène nation si cette infrastructure est un bien du Sénégal. Si l’arène n’appartient au Sénégal qu’il nous ouvre les portes du stade Iba Mar Diop., le Bargny, celui de Mbao et Rufisque. Que ces baisses ne soient pas temporellement callées durant la cause de la covid-19. Qu’elles soient définitives.

Les arbitres, Alioune Sèye 2 et Niakh Diarignou ont vu leurs sanctions levées… ?

C’est une bonne chose. Sitor Ndour, Malick Ngom et Dramé sont de la famille. Et c’est une très bonne nouvelle.

Beaucoup de grandes affiches ont été déjà montées notamment Balla Gaye 2/ Bombardier ? Eumeu Sène/ Lac 2, Tapha Tine/ Boy Niang 2 et Modou Lô/ Ama Baldé. Quelle est l’affiche qui marque le plus parmi elles ?

Toutes les affiches m’ont marqué. Mais le combat entre Modou Lô et Ama Baldé me tient plus en haleine parce que c’est une affiche que tous amateurs attendaient. Je lance un appel à Luc Nicolaï. Qu’il ne réunit pas les deux lutteurs sur le même plateau. Ceux sont deux lutteurs très adulés et les réunir sur une même place peut créer une catastrophe. Que Luc aille prendre Modou Lô au Parcelles en faire de même avec Ama Baldé à Pikine. C’est un combat avec des enjeux énormes. Tyson avait battu Yékini à Kaolack et vous avez vu comment été leur revanche ici au stade Léopold Sédar Senghor. C’est le même cas e figure entre Modou Lô et Ama Baldé. Modou Lô avait battu Ama Baldé en mbappat et cette défaite, le fils de Falaye Baldé ne le digère toujours pas. Ce combaty fera partie de l’histoire de la lutte. Ce que je demande aux lutteurs, c’est que le vainqueur relève son adversaire pour appeler la non-violence.

Le combat va se dérouler à l’arène nationale. Est-ce que cela n’est pas un risque ?

Pour dire vrai, l’arène ne peut pas contenir le public des deux lutteurs mais il se trouve que nous n’avons que cette arène. Ce que je demande au promoteur c’est de fermer les portes une fois que toutes les places sont occupées et d’envoyer le reste du public devant leur petit-écran. Ama Baldé tout seul peut remplir l’arène. Idem pour Modou Lô. Que la sécurité soit renforcée pour éviter certaines violences.

Assane Walo Gueye