écouter

La déception est le sentiment le mieux partagé à la suite du coup de sifflet donnant Lac 2 la victoire face à Eumeu Sène, ce dimanche à l’arène nationale. A l’occasion du combat de l’indépendance monté par le promoteur Gaston Mbengue. Victoire il y en a eu. Le leader de Walo est rentré avec le succès. Mais succès acquis par avertissements. Eumeu en a compté 4 soit un de plus que son adversaire, à la fin du temps additionnel. Les deux lutteurs, qui se croisait une troisième fois de leur carrière, ont laissé une copie salle aux yeux amateurs. En effet, à la suite du coup d’envoi de l’arbitre donné à 21h 08, les lutteurs, ont adopté le blanchement des bras sans jamais tenter d’attaquer. Même si, Lac a envoyé à trois reprises Eumeu Sène chez Ardo, le médecin, le lutteur de Guédiawaye n’a jamais osé prendre des initiatives pour vaincre son vis-à-vis. Pourtant, le combat d’aujourd’hui était un duel de revanche pour lui. Car Eumeu l’avait battu le 8 avril 2012 après qu’ils avaient fait match nul le soir du 28 février 2010. Le combat est nul et fade mais la victoire est allée chez Lac 2. Le puncheur de Walo rejoint tout de même Eumeu. Chacun d’entre eux compte une victoire sur son adversaire.

Diène Kairé corrige Modou Anta

Jeune est ambitieux, le fils de Boy Kairé, Diène a montré qu’il est un lutteur sur qui il faut compter les saisons à venir. Plus inexpérimenté que son adversaire venu de Thiès, l’enfant de la Médina a laissé parler sa jeunesse face à Modou Anta. Dominateur dans la bagarre et dans la lutte pure, le leader de l’écurie Soumbédioune a battu et terrassé le Thiès en moins de 5 mn. Diène Kairé efface ainsi son match nul face à Quench et peut désormais rêver grand dans l’arène.

Assane Walo Gueye