écouter

En conférence de presse, ce jeudi, le collectif pour la défense des intérêts de la lutte simple a lancé un bras de fer contre Matar Ba. Le président de ce collectif, Abda Ndong est contre la nomination de Manga II. Il pointe du doigt le ministre des Sports qu’il considère comme le principal responsable de cette situation.

Le ministre Matar Ba a nommé, dans le dialogue, 60 personnalités de l’arène pour former la nouvelle équipe du CNG. Et les a intimés l’ordre, par le dialogue, de pacifier l’espace de la lutte. Une mission impossible à atteindre, du moins pour le moment. Car le collectif pour la défense des intérêts de la lutte simple n’est pas d’accord du choix de Manga II comme 2ème vice-président chargé de la lutte sans frappe.

« J’interpelle directement le ministre des Sports Matar Ba. Qu’il sache que nous ne voulons pas de Manga II comme chargé de la lutte sans frappe au niveau du CNG. Que cela soit clair », a indiqué Abda Ndong, président du collectif, en conférence de presse ce jeudi, à l’extérieure de l’arène Adrien Senghor de Grand Yoff.

Abda Ndong ajoute : « Nous ne sommes pas avec lui et nous ne serons pas non plus avec lui. Et le ministre sera le responsable de tout ce qui arrivera. Il n’a consulté aucun acteur de la lutte simple durant ses consultations. Manga II est la seule figure qui représente la lutte sans frappe dans la nouvelle équipe du CNG. Cela veut dire qu’il ne s’intéresse pas à la lutte traditionnelle.»

Doudou Faye, président des amateurs de lutte sans frappe abonde dans le même sens. « Pour être clair, nous ne sommes pas d’accord sur le choix fait par Matar Ba, pour représenter la lutte simple dans le CNG. Il devait consulter les acteurs avant de prendre une quelconque décision. On va continuer à faire des conférences de presse, à aller dans les régions pour dénoncer le manque de respect que le ministre a, envers la lutte simple. Matar Ba ne nous considère pas. Nous ne reconnaissons pas le chargé de la lutte sans frappe nommé par le ministre ».

 

Assane Walo Gueye