écouter

Depuis quelques temps, une bataille semble se déclarer entre Diabel Tourray et Jamaïcain. Chacun cherche à défendre ses intérêts certes mais ils ont des ambitions en commun. Ce qui pousse l’un à empiéter sur le champs de l’autre. Le patron de Jam productions avait étalé ses objectifs pour la saison prochaine. Après un combat insipide entre Baye Mandione et Khoyantane, il avait décidé de se rattraper en Gambie en voulant décrocher un choc royal entre Double Tyson et Khoyantane. Mais, il voit Diabel Tourray lui couper l’herbe sous le pied en signant un contrat avec le roi des arènes de la Gambie.

Pour sa part, Jamaïcain a aussi décidé de signer avec Double Tyson et lui donner une avance d’un million. Cependant, il y a un problème d’adversaire qui s’est posé poussant le promoteur à démarcher Baye Mandione pour un duel à Kaolack. Mais Diabel n’a pas lâché prise. Il va de nouveau intervenir en proposant au natif de Kaolack un combat royal. Ce que ce dernier a accepté tout en étant sous contrat. Et pour célébrer sa victoire Diabel Tourray a affirmé “dans une bataille, il y aura toujours un vainqueur et c’est moi qui vais organiser le combat royal”.

Alors pour rebondir, Jamaïcain, signe avec Khoyantane pour un remake avec Baye Mandione à Dakar. D’ailleurs, il compte lui donner le temps de se libérer de son contrat pour se tourner vers lui. Mais dans cette bataille, s’il y a un seul vainqueur, c’est bien le roi des arènes de la Gambie. Il y gagne doublement en encaissant deux avances. Un jeu dangereux qui a souvent plombé les promoteurs et poussé les lutteurs à verser dans la surenchère. Alors, il est temps que les bailleurs revoient leur manière de procéder pour éviter de se retrouver piéger dans leur propre jeu.

Aïssatou FAYE NIANG

#leewtoo