écouter

Ancien lutteur, Birahim Ndiaye a mis sur pied l’écurie Sakku Xam Xam pour tenter de former des champions. Une mission que l’ancienne gloire a réussi avec brio. Malgré les nombreux talents dans l’arène, il est parvenu à imposer ses poulains qui ont fini par séduire le monde de la lutte. Saloum Saloum s’est révélé avec des coups ravageurs qui lui ont valu le surnom de “Kourou Baye Fall”. Il était même craint par ses pairs. Mais, il n’a pas su gérer sa carrière. Cité souvent dans des histoires de drogues, Birahim Ndiaye a fini par le mettre à la porte.

Il y avait également Pape Mor Lô qui était pétri de talent. Avec un talent incontesté, il était surnommé le Génie de l’arène. A chaque sortie, il utilisé une technique qui laissait tout le monde sans voix. Toutefois, il a commencé à perdre son statut au fil des années. Avec les nombreuses défaites enregistrées, Pape a fini par prendre les airs pour se retrouver aux États Unis. Depuis lors, il n’a pas noué son nguimb même s’il n’a pas encore annoncé sa retraite.

Aujourd’hui, Birahime Ndiaye a un autre défi à relever. Face à une période très difficile de sa carrière, Ndongo Lô a décidé de rejoindre les rangs de Sakku Xam Xam. Il met tout entre les mains de l’ancien lutteur pour un nouveau départ. A charge pour lui de démarcher ses combats, trouver les bons adversaires mais le plus important c’est de parfaire sa technique. L’ex pensionnaire de Sa Ndiambour veut désormais apprendre de l’ancienne gloire pour espérer revenir dans la compétition après les dures épreuves.

Une véritable mission de l’ex fassois devra tenter de réussir au moment où le problème de relève se pose dans son écurie. Alors c’est l’occasion pour lui de faire parler à nouveau de Sakku Xam Xam.

Aïssatou FAYE NIANG

#leewtoo