Fondée par Birahim Ndiaye, l’écurie Sakku Xam Xam a fait émergé de grands champions. C’est le cas de Saloum-Saloum et Pape Mor Lô. Deux lutteurs qui ont marqué l’arène d’où le surnom de “Borom Gorou Baye Fall” pour le premier nommé et le “Génie” pour le second. Mais au fil des saisons, la balance a penché du mauvais côté. Cité dans des frasques, Saloum Saloum a vu sa carrière prendre une autre tournure. C’est d’ailleurs la raison qui a poussé Birahim Ndiaye a le mettre dehors. Pour le technicien, Pape Mor Lô il a commencé à perdre son lustre d’antan. Il a enchainé trois revers avant de se rendre aux États Unis. Sa dernière sortie était en 2014 contre Siteu qui l’avait infligé une troisième défaite successive après Mame Balla et Ameth Dème. Après son départ, l’écurie est restée sans leader. Pour le fondateur, il faut laisser les jeunes se battre pour mériter cette place. Mais jusqu’à présent, il n’y a pas encore un champion qui est sorti du lot pour jouer le rôle de chef de file. Ce qui montre qu’il a encore du chemin à faire pour porter la formation au sommet.

Aïssatou FAYE NIANG