AN 2000, UN TALENT GÂCHÉ APRES UN DÉBUT DE CARRIÈRE REMARQUABLE

7 janvier 2021

An 2000 n’est plus à présenter dans le milieu de la lutte avec frappe encore moins en lutte sans frappe. En effet, lors de ses débuts dans l’arène, le pensionnaire de l’écurie Jap, découvert par Zale Bâ, avait réalisé un parcours remarquable avec six combats de suite pour autant de victoire. Après sa première victoire sur Tapha Ndiaye (21 janvier 2007), le lutteur a enchainé les succès face à Thierno Guèye (18 février 200, Amadou Camara (17 mars 2007), Médoune Khoulé (27 mai 2007), Mansour Diop 2 (8 juillet 20207) et Ibou Fall (18 novembre 2007), a rappelé Sunu Lamb. Il sera freiné dans cette belle lancée par Super Diamono, le 8 mars 2008.

Très talentueux, An 2000 écartait tout sur son passage. Après cette défaite face à Super Diamono, le lutteur s’est repris en venant au bout Douglas (28 février 2010). Battu à nouveau par Garga Mbossé (10 juillet 2010), L’An 2000 a retrouvé le gout des séries de victoires en terrassant tour à tour Malaw Séras (2 mai 2010), Super Etoile (30 mai 2010), Alioune Sèye 2 (15 mai 2011), Saloum Saloum (2 octobre 2011) et Bébé Saloum (27 janvier 2013). Peinant à obtenir un combat, il enchaine les saisons blanches et revient dans l’arène trois ans plus tard contre Forza (23 juillet 2016). Cette défaite face à Forza va encore replonger le lutteur dans l’oubli avant de renaitre dans l’arène deux ans plus tard. En effet, il signe son retour et bat Feu Rouge (28 juillet 2018). Malgré ce succès, il va à nouveau subir des saisons blanches. Depuis 2018, il n’arrive pas à avoir un adversaire.

L’An 2000 est un lutteur talentueux incontestable dans l’arène. Durant sa carrière, il a disputé 16 combats et n’en a perdu que trois. N’eut-été les saisons blanches qu’il enchaîne de saison en saison, il aura pu atteindre le sommet de l’arène. Mais, hélas pour son écurie, An 2000 reste un talent gâché.

Assane Walo Gueye

Articles Similaires

CNG: LES MANAGERS DES LUTTEURS SANCTIONNÉS CONVOQUÉS CE SAMEDI

CNG: LES MANAGERS DES LUTTEURS SANCTIONNÉS CONVOQUÉS CE SAMEDI

Bira Sène et son équipe prennent très au sérieux le dossier des saccages notés le dimanche passé à l’arène nationale à l’occasion du combat organisé par Serigne Modou Niang et qui opposait Cheikh Super Diamono à Capitaine Dina. Au finish, Capitaine Dina a remporté le duel. Ce qui a provoqué le mécontentement des supporters du perdant. Ainsi les fans de Cheikh Super Diamono ont déversé leurs colères sur les chaises de l’arène en détruisant tout sur leur passage. Mais les fans de Cheikh Super Diamono ne sont pas les seuls auteurs des casses. Selon le CNG, qui a identifié 5 lutteurs comme responsables des saccages, Mamadou Sèye dit Boy Diop, Adama Dione fils Lansané, Moustapha Thiombane Thiate Limousine 2, Modou Diop Nguel Koki et Cheikh Ndiaye dit Cheikh Super Diamono sont tous fautifs. Ainsi tous ces lutteurs cités ont été sanctionnés. Ils écopent de deux ans de suspension, dont un ferme. Ils sont interdits l’accès à l’arène mais également leurs reliquats ont été retenus. Comme si ces sanctions ne suffisaient pas, le CNG a également convoqué les managers de ces lutteurs sanctionnés demain, samedi à l’arène nationale, nous apprend Ameth Konaté, coach de l’écurie Kaay Bakh et Moustapha Thiombane Thiate Limousine 2, cité dans les affaires. Le journal Sunu Lamb nous annonce également que les présidents d’écurie des lutteurs concernés sont aussi convoqués. Cela montre que Bira Sène et son équipe ne badinent pas avec les saccages. C’est d’ailleurs l’instruction du ministre des Sports Mata Ba. Le ministre invite le CNG à aller jusqu’au bout de cette affaire et qu’il aura tout le soutien de l’Etat. Assane Walo...

TOURNOI DES VIP : QUAND SIDY DIAGNE MISAIT 450 MILLIONS SUR EUEMEU SENE

TOURNOI DES VIP : QUAND SIDY DIAGNE MISAIT 450 MILLIONS SUR EUEMEU SENE

Tout est parti de l’entretien que Sidy Diagne a accordé à Sunu Lamb, mardi passé. Dans les échanges, Sidy a évoqué le tournoi capoté qu’il voulait mettre sur place sous le nom d’une autre structure et non sous le nom d’EXCAF. « On n’a jamais discuté avec Eumeu Sène d’un tournoi en tant qu’EXCAF. Mais, effectivement, notre partenaire avait proposé de faire ce tournoi ou on devrait désigner un champion (Roi des arènes) », avait indiqué Sidy Diagne, tout en réfutant la somme annoncée, dans la presse, qu’il était prêt à payer le lutteur de Pikine. « J’ai vu sur un site ou il (Eumeu Sène) parlait du cachet promis. Ce n’est pas vrai et c’est totalement faux », a-t-il ajouté. Des propos qui ont poussé à Khalifa Niang, président de l’écurie Tay Shinger à réagir. « Effectivement M. Diagne a raison de dire que la société EXCAF Telecom n’a pas négocié de tournoi avec Eumeu Sène. Mais ce qu’il n’a pas voulu préciser aux Sénégalais est que sa structure LINK Telecom, qui a organisé le combat de lutte entre Eumeu Sène et Modou Lô, contrat que j’ai signé en personne. Cette même structure a négocié avec moi, un tournoi à quatre entre Eumeu Sène, Modou Lô, Bombardier et Balla Gaye 2 », a répliqué la personne morale de Tay Shinger. Khalifa ajoute que Sidy Diagne était prêt à casser sa tirelire pour engager le Fou de Pikine avec un cachet de 450 millions. « Il (Sidy Diagne) devait avoir le courage de confirmer les propos d’Eumeu Sène, au lieu de jouer avec l’intelligence des citoyens. Je confirme, persiste et signe qu’il a bien négocié...

COMBAT ROYAL : MODOU LO ET AMA AU CNG POUR RENOUVELER LEURS LICENCES

COMBAT ROYAL : MODOU LO ET AMA AU CNG POUR RENOUVELER LEURS LICENCES

Les choses sérieuses commencent. Plus d’un an depuis sa matérialisation (décembre 2019), le combat royal devant opposer Modou Lô à Ama Baldé est en bonne voie pour enfin se dérouler devant les yeux des amateurs. En effet, les deux lutteurs se sont rendus au CNG pour renouveler leurs licences. Preuve qu’ils sont prêts à en découdre cette saison. Le fils de Falaye Baldé s’est présenté le mardi passé dans les bureaux du comité de gestion pour se procurer une nouvelle licence, nous apprend le journal Sunu Lamb. Après lui, le Roi des arènes, Modou Lô lui a emboité le pas sur les lieux. Le leader de Rock Energie, s’est rendu, hier mercredi, au CNG pour les mêmes besoins que son adversaire, Ama, ajoute le journal. Luc Nicolaï sur le point de régulariser le duel Après les renouvellements des licences de Modou Lô et Ama Baldé, le promoteur de leur duel, Luc Nicolaï également ne veut pas être en reste. En effet, l’homme d’affaire est sur le point de se rendre au CNG pour régulariser cette affiche royale. Ainsi, il pourra librement organiser des face-à-face entre les deux pugilistes. Puisque sans cette régularisation au préalable, le CNG interdit aux promoteurs de réunir des lutteurs, qui doivent se croiser, dans le but de promouvoir l’affiche. Après cette régularisation, le patron de Luc Nicola and CO, aura le libre arbitre d’organiser des face-à-face entre les deux adversaires quand et où il le voudra. Assane Walo...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *