écouter

Invité de l’émission Jotaay Lamb de Leewtoo tv, hier jeudi, Amadou Katy Diop est revenu sur les raisons qui motivent la fusion entre l’écurie Fass et son écurie Ndakaru. Il a également évoqué le cas des dissidents comme Sawrou Fall.

Entretien

On a lu dans la presse que vous étiez en train de réunir Fass et Ndakaru dans une même écurie. Pourquoi la fusion entre Fass et Ndakaru ?

La fusion entre Fass et Ndakaru a été initiée par un ami et membre de l’écurie Fass, Khalifa Dia. Depuis l’année dernière, il me sollicite pour cette fusion. Depuis lors, je réfléchi sur la proposition. Aujourd’hui, je suis convaincu que c’est une bonne chose et nous sommes très avancée sur les discussions. D’ailleurs, nous devions démarrer les entraînements ensemble mais avec la nouvelle vague de la covid-19, on est obligé d’attendre encore plus.

La fusion est-elle nécessaire ?

Oui, la fusion est nécessaire. Elle est nécessaire parce que ça fait plus de 30 ans que Dakar ou la Presqu’île du Cap-Vert n’ont aucune structure gérant les affaires de la lutte. Les régions ont leur CRG qui fonctionnent normalement. La région de Dakar n’a pas de CRG et nous allons fusion, pour ensuite voir, comment mettre en place ce comité de gestion pour Dakar. Après la fusion Fass-ndakaru, nous allons étendre les bases afin d’organiser des tournois, mais également en place une Ligue, un CRG. Personne ne viendra développer la lutte au niveau de Dakar à notre place. Les dirigeants de Pikine, ceux des Parcelles et ceux de Guédiawaye peuvent à leur niveau s’organiser pour après tous ces petites organisations, nous puissions nous retrouver dans une même et unique grande organisation.

Certains de votre camp notamment Sawrou Fall se plaint d’être informé bien après la prise de décision. Est-ce que c’est le cas ?

Il ne doit pas dire que je ne l’ai pas informé. Il fait partie des premières personnes informées. J’ai discuté avec tous les gens auxquels j’ai cru nécessaire de parler avec eux.

Est-ce que l’information a été donnée à temps ?

Je n’avais pas besoin forcément de les informés très tôt ou tardivement. Puisque rien trop tard. Ceux qui devaient être informés l’ont été. On a organisé une réunion sur la question. Avant de prendre une décision, j’ai réuni tout le monde chez moi. On a discuté, ils ont donné leur avis. Donc, que personne ne dit qu’il n’a pas été informé. Peut-être qu’ils savent que leurs intérêts sont menacés, c’est pourquoi, ils disent qu’ils ne sont pas informés.

Après la réunion chez-vous quelle a été leurs réactions. Approuvent-ils finalement le projet ?

Il y a certains qui sont pour d’autres contre.

Qu’allez-vous faire avec ceux qui ne sont pas pour ?

Je ne me préoccupe de leur position.

Est-ce que Ndakaru ne risque pas d’avoir des problèmes de positionnement ?

Quel problème ? Il ne leur servira à rien d’avoir des soucis de positionnement. Ndakaru c’est moi. Ndakaru, c’est moi qui l’ai créé. J’ai posé sur la table la chose et j’ai expliqué le pourquoi de la fusion. Certains sont d’accord avec moi mais Ndakaru n’existe plus.

Comment Sawrou Fall est compagnie sont venus à Ndakaru ? Ils sont venus de leur propre gré ou vous les aviez cooptés ?

Ils étaient venus de leur propre gré. Je n’ai jamais cherché à coopter quelqu’un. Ils tous venus à Ndakaru de leur propre chef.

Comment l’écurie Ndakaru a été organisé. Chaque avait un domaine à gérer où vous étiez le responsable de de tout ?

Presque c’est moi qui dirigeais tout. Ndakaru, c’était moi. Je dirigeais tout. Cependant, c’est Sawrou Fall qu’on avait donné le feu vert pour aller démarcher les combats de nos pensionnaires. C’était lui le manager.

Depuis quand vous vous n’êtes pas vu ?

Sawrou Fall passe chaque jour chez moi.

Assane Walo Gueye