écouter

A l’occasion de la première réunion du comité directeur du CNG, organisée le samedi 21 novembre passé à l’arène nationale, le président Bira Sène avait annonçait une aide d’une valeur de 5 millions, soutirés du fond de résilience de la covid-19, par le ministère des Sports au profit des promoteurs impactés. Une précision de taille a été apportée. Etaient considérés comme promoteurs impactés par la covid-19, les promoteurs qui avaient déjà régularisé leur combat au niveau du CNG au moment de l’arrêt des activités sportifs. C’est ainsi que le CNG du Dr Alioune SARR avait dressé une liste de ces promoteurs en question en destination du ministère des Sports. Seulement, dans cette liste, les hommes de Alioune SARR ont commis une bourde en omettant le nom de Sidy Diakhaté alors que le promoteur de Thiès avait déjà régularisé son combat au niveau du CRG de Thiès.

Sidy Diakhaté tape sur la table

Lors de la réunion, vendredi passé, à l’arène nationale, entre les promoteurs et le CNG, Sidy Diakhaté a tapé sur la table en indiquant que le CNG ne l’a pas pris en compte dans la liste des impactés par la covid-19 alors qu’il avait déjà régularisé son combat niveau du CRG de Thiès. Bira Sène et son équipe ont accepté l’erreur ou omission si le promoteur du Rail ne figurerait pas sur la liste des impactés déposée au niveau du ministère de tutelle par l’ancienne équipe. Mais cette aide de l’Etat sera dispatcher par le DAGE du ministère des Sports à qui le CNG sortant avait remis la liste des ayants droits. Le nouveau bureau par la voix de leur président Bira promet de rectifier le tir pour rétablir Sidy Diakhaté dans ses droits.

Assane Walo Gueye