écouter

Tout le monde sait que les acteurs de la lutte simple ne sont pas contents de Matar Ba. Pour eux, le ministre des Sports les a méprisés durant les consultations. Ils estiment également être discriminés par le patron du sport sénégalais. D’ailleurs avant la nomination de Bira Sène, le jeudi passé, le monde de la lutte sans frappe avait tenu un point de presse pour dénoncer « le manque de respect notoire » qu’ils font l’objet de la part du ministre. « Nous subissons un manque de respect et nous ne laisserons pas faire. Nous allons continuer la bataille avec d’autres plans et stratégies dans l’avenir », avait promis Ablaye Diop, président de l’Association des promoteurs de lutte sans frappe.

Leity Ndiaye était sur la même longueur d’onde. « Le ministre n’a pas commencé ses consultations par là où il devait commencer, la porte qui n’est rien d’autre que la lutte simple. Ce qu’ils ont fait n’est rien d’autre que la discrimination, un manque de respect. Mais vous pouvez compter sur nous pour laver l’affront », pestait cet amateur de lutte sans frappe.

Donc, ces acteurs de la lutte sont toujours dans la même logique. Ils convoquent la presse cet après-midi à 17h, à l’arène Adrien Senghor, peut-être pour tirer sur Matar Ba. Ils ne manqueront pas surement d’évoquer la nouvelle équipe du CNG dirigée par Bira Sène. Dans cette équipe, la lutte simple est représentée par Manga II 2ème vice-président est chargé de la lutte sans frappe et Ngor Sémou Diouf, président de l’Association de l’arène Adrien Senghor. Ce dernier fait partie des personnes ressources du CNG.

Assane Walo Gueye